05.11.2019 |
Interview

Le FUTNET, un sport avec une belle identité fribourgeoise

Autrefois appelé footballtennis, le futnet est officiellement en Suisse depuis 1987. Trop méconnu, c’est pourtant un sport dans lequel évoluent de nombreux joueurs fribourgeois – certains se distinguent même au niveau international. J’ai rencontré Gilles Grandjean, membre du Futnet Club Villars-sur-Glâne et de la sélection masculine en équipe de Suisse. Son club prépare un tournoi réunissant des équipes suisses et étrangères; il aura lieu le 8 février 2020 au centre sportif du Platy.

Douze clubs de futnet sont répertoriés au niveau Suisse. La majorité d’entre eux sont fribourgeois: Villars-sur-Glâne, Fribourg, GUS (Glâne Union Sud), Haute-Broye, Montagny, Grolley et Piamont. Les autres clubs sont à Vevey, Collombey-Murat, Trois-Torrents, Saint-Maurice et Eschenbach (LU). Actuellement, quatre ligues composent le futnet masculin en Suisse: la ligue nationale, la 1ère, la 2ème et la 3ème ligue. Il existe une ligue féminine.

Gilles Grandjean, membre du club de Villars-sur-Glâne, fait partie de la sélection masculine en équipe de Suisse. Il joue aux côtés d'Aurélien Kolly et de Patrice Sugnaux (tous les deux du FTGUS), de Robin Brülhart (FTC Piamont), de Michael Lambert (FT Haute-Broye) et de Malcolm Martinez (FT Grolley). La sélection féminine en équipe de Suisse est composée de Virginie Khuu, Isaline Gobet et Corinne Suard (toutes les trois du FTGUS), Valérie Cuennet et Laetitia Cuennet (les deux du FT Grolley).

futnet1.jpg

Les règles du jeu

Le futnet se joue sur un terrain correspondant aux dimensions du volley: 18m ou de 12,8m de long selon les ligues et la discipline et sur 9m de large (aire de jeu et zone de dégagement). En Suisse il se joue essentiellement en intérieur, mais pourrait également se jouer en extérieur (terre battue). Un filet haut de 1,10m coupe le terrain en deux. Le ballon utilisé est plus léger et plus élastique que celui du football.

Une rencontre de championnat comporte plusieurs manches, utilisant tour à tour les trois disciplines du futnet: le simple, le double et le triple. Selon le site futnet.ch, «le jeu consiste à réceptionner le ballon (retour de service) afin que le passeur puisse effectuer une passe relativement proche du filet et permettre au frappeur de smasher la balle». Lors de jeu en double ou en triple, le même joueur ne peut pas toucher deux fois de suite le ballon, il doit impérativement passer par un coéquipier. Selon les ligues de jeu, plusieurs rebonds au sol sont autorisés. Un seul lors de rencontres internationales. En simple, le joueur doit lui-même réceptionner le ballon, se préparer une belle balle et la frapper pour l’envoyer dans le camp de l’adversaire.

 

Rencontre avec Gilles Grandjean du Futnet Club Villars-sur-Glâne

Comment évolue Villars-sur-Glâne dans le championnat? En 2019, nous pouvons proposer deux équipes masculines en ligue nationale. Il y a deux ans, une équipe féminine faisait encore partie des rangs. Par le passé, nous avions également un mouvement junior que nous souhaitons relancer. Notre club compte 35 membres, y compris les membres passifs.

D’où viennent les joueurs? 80% des joueurs font du football en été et du futnet en hiver. En effet, le football est le premier moyen de recrutement, en particulier chez les juniors.

Quelles sont les différences avec le football? Au futnet, il y a plus de contact avec le ballon, de gestes très techniques et d’étirements musculaires. Il faut être souple et très précis.

Combien d’entraînements par semaine? Le nombre d’entraînements varie en fonction du championnat, deux ou trois par semaine pour nos équipes de ligue nationale.

Le futnet est un sport technique et physique, pourquoi? A part les bras, tout le corps est utile. Le plus souvent, les blessures sont les claquages à la cuisse ou aux adducteurs. Ce sport demande de la souplesse autant en défense qu’en attaque.

Les débutants n’ont qu’à bien se tenir? Au contraire, c’est un sport ludique où les débutants et les expérimentés prennent du plaisir! Tous les joueurs ont un rôle important. Ce qui est intéressant, c’est le jeu au filet et c’est possible assez rapidement, en tout cas si le niveau du groupe est homogène.

C’est difficile de recruter? L’intérêt pour ce sport va par vague. Le FTC de Villars-sur-Glâne est en partenariat avec le football pour recruter chez les jeunes.

Avez-vous des projets en particulier au sein du club?  Le recrutement chez les juniors du football club de Villars-sur-Glâne. Nous organisons également un tournoi le 8 février 2020 au Platy, nous inviterons plusieurs équipes étrangères, les meilleures. Ce sera une bonne occasion de promouvoir ce sport.

ABE !

futnet-3.jpg

Source & photos : futnet.ch

 


 

Divers·e·s représentant·e·s de la société civile se sont porté·e·s volontaires pour créer des chroniques sur les histoires, les personnalités et les particularités qui caractérisent leur commune. Au travers de leurs publications, ces personnes externes à l'Assemblée constitutive explorent l’identité du Grand Fribourg. Elles abordent aussi différents sujets en lien avec la fusion des communes.

Vous êtes intéressé·e à rejoindre l’équipe de blogueuses et blogueurs? N’hésitez pas à nous contacter: info@grandfribourg.ch.

Marie Chardonnens

Enseignante spécialisée, Fribourg