Blog

09.08.2021 | Reportage
Ces soleils qui nous viennent d’ailleurs

Depuis presque deux ans, je me rends à la Croix-Rouge pour enseigner le français à des personnes issues de l’immigration. Dans mes ateliers, les étudiants ont déjà une bonne connaissance de notre langue mais ils doivent mieux la maîtriser pour s’intégrer dans notre société et surtout dans le monde du travail. Les raisons de leur arrivée en Suisse sont variables; le fait de vivre à Fribourg et dans ses environs l’est tout autant. Les causes peuvent être politiques, familiales, économiques, relationnelles ou liées à un poste de travail. Motivées, avides d’apprendre, généreuses dans le partage de leurs expériences de vie, ces personnes me donnent l’occasion de vivre des moments privilégiés, riches en découvertes et empreints d’humanisme. Concrètement, nous apprenons tous les uns des autres, dans un climat de bienveillance et de confiance. Comment vivent-elles leur intégration dans notre région? Quel regard portent-elles sur leur existence ici? A la fin du semestre, je leur ai donné la parole sans consigne particulière, leur disant simplement de parler librement, d’exprimer leur ressenti et leurs expériences depuis leur arrivée jusqu’à ce jour. Je vous transmets ci-dessous leurs réponses que j’ai transcrites telles quelles, en signalant leur pays d’origine et leur âge.

Brigitte Steinauer

Récemment à la retraite, anc. directrice aux Buissonnets, très engagée dans le domaine du social

14.08.2020 | Opinion
Solidarité jusqu’à quand

Depuis l’éclatement de la crise du coronavirus, on parle de solidarité comme on ne l’avait plus fait depuis longtemps. Dès le début du confinement, des particuliers, des entreprises et les pouvoirs publics ont fait preuve de beaucoup de volonté et d’imagination pour permettre aux Fribourgeoises et aux Fribourgeois de continuer une vie «normale» malgré des mesures de confinement et de distanciation sociale tout à fait inédites.

Charly Veuthey

Donc Voilà / Editions faim de siècle, Fribourg

24.07.2020 | Opinion
Fusion du Grand Fribourg

Le soufflé serait-il un peu retombé ? On pourrait le croire au vu des déclarations de certaines autorités communales, dont celles du syndic de Matran. La période de pandémie que nous traversons ne fait qu’ajouter à la morosité d’une partie de la population dont les centres d’intérêts se sont à coup sûr déplacés. Toutefois, il est à souhaiter que la fusion du Grand Fribourg retrouve l’enthousiasme des débuts de sa mise en œuvre. Auprès de la population d’abord, qui est amenée à dépasser ses craintes, liées essentiellement au taux d’impôt et à la perte d’identité.

François Bouverat

Conseiller général, Avry-sur-Matran

03.07.2020 | Opinion
Examens à distance et sous vidéo-surveillance

Durant le confinement, l’université n’a pas cessé. Cours à distance, par visioconférence ou par documents PDF et PowerPoint préenregistrés, entrevues personnelles par vidéo avec nos professeurs : nous avons dû apprendre à travailler différemment. Une question est restée ouverte jusqu’à la dernière minute, ou presque : allions-nous passer nos examens à distance également ? La réponse a été positive et c’est ainsi que nous nous sommes préparés à être examinés chacun chez soi, devant son ordinateur personnel.

Mélissa Burkhardt

Étudiante, Université de Fribourg

22.06.2020 | Opinion
Rudern in Zeiten des Coronavirus

An dem Tag an welchem die Schüler erfuhren, dass die Schulen geschlossen werden mussten, wurden auch schon im Club Aviron Ville Fribourg die ersten Massnahmen getroffen. Noch bevor die Direktive von Swissrowing, oder gar vom Bund kam, dass die Vereinsaktivitäten eingestellt werden müssen, stellten die meisten Ruderclubs der Romandie, darunter auch der CAVF, alle Aktivitäten ein.

Milan Herlth

Étudiant, Collège Sainte-Croix

08.06.2020 | Opinion
Die Idee von einem guten Leben

Vor einem Jahr war Hartmut Rosa, Professor für Soziologie der Universität Jena zu Gast bei den Studientagen des Zentrums für Glaube und Gesellschaft an der theologischen Fakultät der Universität Freiburg. Dabei ging es um die Frage nach dem guten Leben. Dinge, wie das soziale Miteinander, der berufliche Alltag, ein Spaziergang in der Natur – gerade erlebten wir die Unverfügbarkeit von Dingen als einen kollektiven Verzicht und waren gezwungen unsere Lebensführung zu überdenken. Auch das Fusionsprojekt stellt Selbstverständlichkeiten in Frage, die langfristig verloren gehen sowie neue, die hinzukommen und es beantwortet die Frage, wie ein gutes Leben aktiv gestaltet werden kann. 

Cindy Nezzar

Fribourg

03.06.2020 | Opinion
Tout en demi-teinte, un printemps sans fleur et couleur de peur

Heureuse de vous retrouver en ce mois de juin. Difficile en cette phase si particulière de parler d’autre chose que de la Covid-19. Mais rassurez-vous, je ne vais pas répéter tout ce qu’on vous a déjà asséné durant deux mois.

Brigitte Steinauer

Récemment à la retraite, anc. directrice aux Buissonnets, très engagée dans le domaine du social

15.05.2020 | Opinion
Grand Fribourg, pour une économie plus mobile. Plaidoyer pour le travail à domicile

La future commune fusionnée est un terreau idéal pour le travail à domicile. Cette forme de travail permettrait de résoudre idéalement et quasi-gratuitement le problème de la mobilité qui paralyse actuellement le développement économique du Grand Fribourg.

Paul Coudret

Rédacteur et conseiller économique. Auteur d’ouvrages sur la fiscalité. Membre du comité de l'Association transports et environnement (ATE) section Fribourg

24.04.2020 | Article factuel
Grippe espagnole versus Coronavirus : deux crises sanitaires à plus de 100 ans d’écart

« Les symptômes sont inhabituels, intenses, de fortes fièvres à plus de 40° sont bientôt accompagnées de graves complications respiratoires », écrit Alain Bosson, historien fribourgeois spécialiste de l’histoire de la médecine et de la santé dans un article paru en 2018 dans les Annales fribourgeoises. Il ne parle pas de l’épidémie de Covid-19, mais d’une autre épidémie qui a marqué la planète il y a un peu plus de 100 ans : la Grippe espagnole dont les ravages ont duré de 1918 à 1919. On la compare souvent à la pandémie que nous vivons aujourd’hui. Les ressemblances sont en effet nombreuses, même si le contexte et le virus ne sont pas les mêmes. Petit retour historique sur cette période.

Anne Philipona

Présidente de la Société d'histoire du canton de Fribourg

27.03.2020 | Article factuel
Les associations sportives, des identités locales

Quel impact la fusion des communes du Grand Fribourg aurait-t-elle dans le domaine du sport? Pour répondre à cette question, une séance d’information a eu lieu le mardi 3 mars 2020 au Rural à Givisiez. Elle accueillait les associations et les clubs sportifs du périmètre. Leurs représentants ont eu l’occasion d’écouter le projet dans son ensemble afin de comprendre les enjeux d’un tel changement. Le temps réservé aux questions a, peut-être, réconforté les bénévoles présents. Retour sur les craintes et les conséquences qu’une fusion pourrait engendrer sur l’identité fortement locale des associations et des clubs sportifs.

Corentin Gex

Etudiant à l’Université de Fribourg, membre du Conseil des jeunes du canton de Fribourg

11.03.2020 | Article factuel
Peu visible, mais bien présente...

Calfeutrée derrière la porte fermée à double tour, dissimulée sous le lit de la chambre à coucher, tapie dans un coin du salon, recluse au fond d’une armoire, cachée au bout d’une impasse… Sournoise, incontrôlable, colérique, hystérique, prompte à trouver des excuses, souvent repentante, parfois absente, elle s’insinue progressivement mais sûrement dans la vie de certains de nos concitoyens, certaine que le mot pardon va effacer blessures, ruptures, outrances et affronts… Armée de paroles assassines, elle est de beaucoup la voisine, la cousine ou même la compagne d’une solitude honteuse et peureuse, difficilement palpable si elle n’est pas portée au grand jour. Elle, la Violence, aujourd’hui reconnue, poursuivie, punie.

Brigitte Steinauer

Récemment à la retraite, anc. directrice aux Buissonnets, très engagée dans le domaine du social