17.02.2020 |
Article factuel

Lugano, une histoire de fusion réussie

C’est lors de mon séjour au Tessin pour améliorer mon italien que j’ai eu contact avec M. Gabriele Botti, responsable Ufficio Quartieri (bureau des quartiers), pour en découvrir un peu plus sur le fonctionnement de la ville de Lugano. En effet, la Grande Lugano s’est développée grâce à une série de fusions, respectivement en 2004, en 2008 et en 2013 (1). Aujourd’hui, elle est la plus grande ville de Suisse italienne avec 67'082 habitants (état au 31 décembre 2019 (2)) et ainsi la neuvième ville au niveau fédéral (3). Fribourg souhaiterait s’inspirer de son fonctionnement un peu particulier pour sa propre fusion. Voyons donc comment cela se passe là-bas.

L’organisation de la cité se fait grâce aux Commissioni di Quartiere (commissions de quartier) qui s’assurent d’une bonne communication entre les quartiers et de développer la vie communautaire au sein de leur propre territoire (4). Ces quartiers correspondent aux anciennes communes individuelles et garantissent donc à chacune une certaine indépendance et une liberté de mouvements, tout en bénéficiant du soutien et de la promotion des initiatives de quartiers de la part de la ville. Ces quartiers sont au nombre de 21, avec 20 commissions de quartier, puisque les petits quartiers du Centro et de Loreto ne forment qu’une entité. Chaque commission de quartier se compose de 8 membres, la moitié d’entre eux élus par l’assemblée populaire et l’autre moitié choisis respectivement par les 4 partis politiques de la ville afin d’avoir un équilibre au sein de la commission.

La ville peut se féliciter du bon fonctionnement général de son organisation. De nombreux projets émergent au sein des quartiers, dans lesquels la population s’investit de manière active, innovative, qualitative et créative. Certains de ces projets, lorsqu’ils sont jugés valides et réalisables, obtiennent le soutien de la ville et les services publics apportent leur collaboration. En revanche, les commissions de quartier sont autonomes quant à l’organisations et la concrétisation d’événements plus modestes. Chaque commission bénéficie d’un budget annuel de 3'000 francs pour ces petits projets. Le rapport entre les quartiers et la ville, en passant par la population et l’autorité communale est de plus en plus solide et satisfaisant, ceci notamment grâce à des rencontres thématiques et aux assemblées de quartier annuelles. Les informations circulent généralement bien entre la ville et les commissions de quartier, et donc la population est tenue informée de manière régulière. Le dialogue entre l’autorité communale et les commissions est constant. Il permet d’être constructif et parfois critique, lorsqu’il le faut. 

Bien sûr, toute cette organisation soulève également quelques défis: il faudra veiller à augmenter et faire progresser la collaboration entre la ville et les commissions de quartiers; à intensifier la coopération entre les commissions et les différentes associations des quartiers; à améliorer toujours plus l’échange d’informations entre l’autorité communale, les commissions et la population; à continuer à soutenir chaque commission dans ses projets et leur apporter les corrections nécessaires si besoin; ainsi qu’à maintenir chaque quartier vivant et actif, chacun étant un élément essentiel à la ville dans son ensemble. Tous ces défis, la ville les affronte avec optimisme, souhaitant toujours s’améliorer et pourvoir au bien-être de la population.

Un grand MERCI à M. Gabriele Botti pour les précieuses informations.
 

Sources: 

(1)​ Article Wikipédia (03.02.2020)
(2) Mail du 03.02.2020 de Gabriele Botti
(3) Office fédéral de la statistique. Bilan de la population résidante permanente, par canton et ville, 1999-2018 (04.02.2020)
(4) Site officiel de la ville de Lugano (04.02.2020)

 


 

Personen aus der Zivilgesellschaft haben sich freiwillig gemeldet, um ihre Geschichten zu erzählen oder über Menschen und Besonderheiten zu berichten, die typisch für ihre Gemeinden sind. In ihren Beiträgen werden sie der Identität von Grossfreiburg auf den Grund gehen. Unter anderem werden sie sich auch mit verschiedenen Themen befassen, die im Zusammenhang mit der Gemeindefusion stehen.

Möchten Sie selber Teil des Blog-Teams werden? Nehmen Sie mit uns Kontakt auf: info@grossfreiburg.ch.

Mélissa Burkhardt

Studentin​, Universität Freiburg