Ce que la commune de Givisiez apporte au Grand Fribourg

Point Fort Grand Fribourg

L’écologie industrielle. Dans le cadre de l’Agglo, Givisiez participe avec Corminboeuf et Granges-Paccot à un projet d’écologie industrielle. L’objectif est la synergie entre divers acteurs économiques, pour de meilleures performances environnementales et une meilleure compétitivité économique.

Le Marchethon. Courir pour lutter contre la mucoviscidose est l’objectif de cet événement de renommée nationale qui a fêté ses 20 ans en 2020.

Le théâtre des Osses. Ce haut lieu de la culture fribourgeoise est établi à Givisiez depuis 1990 et est réputé pour la qualité de sa programmation.

givisiez.jpg

La commune de Givisiez, étendue sur 3,46 km2, compte 3'166 habitantes et habitantes et accueille plus de 5'000 emplois. Son histoire a laissé un patrimoine important, notamment l’église St-Laurent, le manoir, le château d’Affry, la maison de Boccard et un mémorial en l’honneur de différentes congrégations religieuses. Aujourd’hui, la commune est surtout marquée par son importante zone industrielle, développée sous l’impulsion du syndic Robert Stalder, par ailleurs initiateur du premier plan d’aménagement local du canton, voire du pays, en 1951.

 

Givisiez est l'une des neuf communes du périmètre de la fusion du Grand Fribourg. Découvrez le journal de la fusion dans son édition spéciale pour Givisiez, avec un édito d’Eric Mennel, délégué de Givisiez à l’Assemblée constitutive, et une interview du vice-syndic de Givisiez Gilles de Reyff.

Première édition

Deuxième édition

Que signifie la fusion pour Givisiez? Les questions les plus fréquentes

La population de Givisiez sera-t-elle représentée ?

Oui. L’Assemblée constitutive propose d’instaurer un régime transitoire. Ce régime prévoit une représentativité des anciennes communes pour l’élection du Conseil communal et du Conseil général. Pour les communes de Givisiez, Belfaux et Granges-Paccot, il est prévu un siège au Conseil communal (poste à temps plein) et la population de Givisiez sera représentée par trois personnes élues au Conseil général. A noter qu’aucune ancienne commune n’aura de majorité politique ni à l’Exécutif, ni au Législatif de la commune fusionnée. A l’issue de la période transitoire, il reviendra aux autorités en place de maintenir ces conditions ou de les modifier. Elles pourront en particulier prévoir de diviser le territoire communal en plusieurs cercles électoraux.

Comment va évoluer le taux d’impôt, par rapport au taux actuel ?

Le taux d’impôt de la commune fusionnée oscillera entre 70 et 73 % de l'impôt cantonal de base, tant pour les personnes physiques que pour les personnes morales. Actuellement, le taux se situe à 70 % pour la commune de Givisiez.

Cette fourchette a été calculée sur la base d’une vaste analyse économique et financière de chaque commune, menée dès l’automne 2018. L’analyse tient compte de la réforme de l’imposition des entreprises, adoptée en mai 2019 au niveau fédéral et en juin 2019 au niveau cantonal, ainsi que des planifications financières des communes du périmètre. L’Assemblée constitutive actualisera son analyse et sa fourchette en fonction des effets du Covid-19 sur les finances communales au printemps 2021, soit avant le vote consultatif.

 

La commune fusionnée investira-t-elle dans tout son territoire, y compris dans les zones périurbaines ?

Oui. Dans son analyse financière et dans ses prévisions budgétaires, l’Assemblée constitutive a maintenu intégralement les prestations et les subventions actuellement octroyées par les communes du Grand Fribourg.

En outre, la mise en commun des ressources des neuf communes permettra à l’entité fusionnée de disposer de finances robustes. L’analyse faite par l’Assemblée constitutive montre que la nouvelle commune disposera d’un total de recettes de 390 millions de francs, une marge d’autofinancement de près de 50 millions de francs et une capacité d’investissement comprise entre 350 et 400 millions de francs. Cette bonne santé financière donnera à la future commune les moyens d’assurer la pérennité des services sur tout le territoire communal, et d’assurer des améliorations, notamment dans les transports publics, la vie sociale et les services à la population.

La commune de Givisiez peut-elle sortir du périmètre ?

Oui. Une commune peut se retirer du projet et sortir du périmètre provisoire, comme une autre commune pourrait intégrer le projet et le périmètre provisoire. Ce périmètre peut être modifié par l’Assemblée constitutive du Grand Fribourg à la majorité des deux tiers. L’Assemblée constitutive se basera sur la détermination de la population de chaque commune lors du vote populaire consultatif prévu le 26 septembre 2021, ainsi que sur l’avis des autorités (conseil communal, conseil général) pour décider de la suite à donner. Une fois le périmètre adapté, en principe avant la fin 2021, l’Assemblée constitutive finalisera son projet, et les communes qui seront sorties du périmètre ne participeront pas à la fusion et ne seront plus prises en compte dans les dispositifs financiers cantonaux d’aide à la fusion.